Portail d'Informations et
Adresses Utiles pour Seniors

wikisenior facebook wikisenior twitter

ADAPTER UN LOGEMENT POUR LES PERSONNES...

Vous déménager, ou vous décidez de rester chez vous mais cela va peut-être nécessiter quelques aménagements adaptés à votre âge et votre confort.

Commençons par la chambre à coucher.

Votre lit n’est plus vraiment adapté à votre condition physique actuelle.

Savez-vous que votre médecin généraliste peut vous établir une prescription médicale pour aménager votre chambre à coucher ?

La S.S. prend en charge certaines améliorations, profitez-en !

Si vous pouvez investir dans un lit plus haut ou peut-être simplement un nouveau sommier avec des pieds plus hauts, ou un matelas plus épais.

Si votre matelas a entre 10 et 15 ans, c’est peut-être l’occasion de changer de matelas !

Sinon il y a les potences de lits qui permettent de se relever plus facilement, régler vos coussins dans le dos en vous tenant d’une main à la potence, etc.  Encore faut-il que la structure du lit puisse s’adapter à une potence.

Il y a aussi les potences à fixer au plafond. Attention, demandez à un spécialiste pour voir si le plafond est un ancrage assez solide pour y fixer une telle potence.


Il y a aussi la barre de lit, parfois bien utile.

Vous commencez à avoir du mal à vous déplacer la nuit ? Installez une chaise percée près de votre lit.

Pendant la journée vous la recouvrez de coussins ou d’une housse pour la transformer en chaise classique.

Votre garde-robe doit aussi être proche de votre lit, demandez des conseils à un ami ou des membres de votre famille.

Prévoyez le contrôle de votre éclairage, que ce soit l’éclairage central ou celui d’une lampe de chevet.

Privilégiez un interrupteur poire que vous pouvez déposer sur votre lit ou glisser sous votre oreiller. Les interrupteurs muraux vous obligent souvent à vous contorsionner pour allumer ou éteindre.

Si vous êtes connectée à un centre d’appel d’urgence, vous aurez le bouton d’appel a votre poignet, ou en tant que pendentif. S’il est indépendant, ayez une table de chevet à côté du lit et bien accessible.

La meilleure solution est la table de chevet roulante, avec un plateau.

Vous y déposerai réveil, lecture, bouton d’urgence, vos lunettes, et même de quoi manger au lit. Plus pratique on ne fait pas !

Vos tapis, et bien, tant pis, vaut mieux se passer d’un tapis que de s’accrocher les pieds dedans avec les suites que vous devinez. Si vous voulez vraiment le garder, demandez à ce qu’on le fixe bien avec du ruban adhésif double-face.

Placez quelque part dans une prise ou deux des petites veilleuses. Elles sont maintenant équipées de leds qui ne consomment rien, et que c’est agréable la nuit d’avoir ce très léger éclairage.

Votre salle de bains.

On ne peut qu’espérer qu’elle soit proche de votre chambre à coucher.

C’est sans doute l’endroit le plus dangereux pour une personne âgée. Carrelage par terre = risques de glisser, etc. Alors installez des antidérapants ou des tapis antidérapants.

Faites installer des barres d’appui, une près du lavabo, une près de la douche et/ou baignoire.

Parlons-en, de la baignoire ou douche si confortable quand vous étiez plus jeune.

Mais là, lever la jambe pour rentrer dans le bain. N’y pensez pas ! Vous allez vous retrouver à l’hôpital alors que vous veniez de faire le choix de vivre le plus longtemps possible chez vous.


Des entreprises spécialisées peuvent en une journée transformer votre baignoire en douche adaptée à vos besoins.

Dans la douche un siège repliable, des barres d’appuis, des petites étagères pour produits de douche  pour que vous n’ayez pas à ressortir parce que vous avez oublié le shampoing sur le lavabo.

Une douche existante sera améliorée avec des antidérapants, barres d’appui et installation d’un siège repliable.

Pour la baignoire, si des travaux vous effraient ou n’entrent pas dans votre budget, il existe des sièges de bain pivotant, ou fonctionnant comme un petit élévateur.

Pour les toilettes c’est pareil. Rien de plus difficile que de se relever de la cuvette. Prévoyez donc des barres d’appuis, une de chaque côté si vous pouvez. Ou alors, prévoyez un rehausseur de toilette avec ou sans son accoudoir.

Le salon ! 

C’est pour cette pièce que vous ne voulez pas quitter votre domicile !

Rien de tel que d’être bien assise dans votre fauteuil ou sur le canapé. Assise ? Je dirais même vautrée !

Mais quand il faut se relever…. C’est une autre affaire.

Alors adoptez un fauteuil releveur, un mécanisme interne au fauteuil vous aide à vous relever sans effort. Ce matériel  vous oblige à une dépense qui commence, selon le modèle, à partir de 500€.


Il y en a même avec massage intégré, tout cela à partir d’une petite télécommande.

Ce genre de matériel peut aussi se louer, comme d’ailleurs plein de matériels pour personnes âgées : cannes, béquilles, déambulateur, lit médical, chaise percée.

Là encore, comme dans la chambre à coucher, prévoyez une table de chevet roulante si pratique pour y déposer vos télécommandes, vos écouteurs pour la télévision, vos livres.

Prévoyez un petit tiroir pour cacher ce chocolat qui vous est interdit !

Et la cuisine ?


Bien-sûr, la grande cuisine, les plats élaborés, ça va être plus compliqué, sauf si quelqu’un vient vous aider.

Mais là encore, attention au carrelage trop glissants.

Vous avez du mal à tenir vos couverts ? Il existe des couverts adaptés à gros manches.

Placez la machine à café, bouilloire électrique, grille-pain à un endroit très facile d’accès.

Prenez des verres à base large, c’est qu’on devient un peu malhabile avec l’âge.

Surtout n’achetez plus rien de compliqué, que du simple, l’éplucheur, les couteaux accessibles, des tiroirs qui s’ouvrent facilement, un ouvre-bocal, etc.

J’oublie ! Entre la chambre a coucher, le salon, la salle de bain, il y a le ou les couloirs !

Vérifiez que le sol ne soit pas trop glissant, faites placer des mains courantes pour vous tenir si vous n’utilisez pas de déambulateur. Là aussi, des veilleuses dans une prise ou deux vous rendront la vie plus facile et sûre si vous vous déplacez le soir ou la nuit.

Ma maison n’est pas de plein pied mais a un étage !

Reste donc l'escalier.

C’était bien une maison avec un étage. Les chambres en haut, le salon, cuisine en bas. Mais là, c’est le piège !

Combien de chutes dans les escaliers !

Alors, primo, des mains courantes, une c’est bien, deux c’est mieux !

Sinon, le luxe absolu qui fera que vous n’hésiterez plus à monter ou descendre : le monte-escalier !


Il en existe de toutes les sortes, selon la forme de votre escalier et des fixations possibles.

Pour un escalier droit, comptez un monte-escalier de base installé pour un peu plus de 3000€, si l’escalier est tournant, cela peut vite doubler.

Il faut passer par un spécialiste, et choisissez-en qui est habitué à installer ce matériel.

Faites-vous aider par un proche, faites faire plusieurs devis, c’est un investissement.


N’oubliez pas qu’en plus de la prise en charge par la S.S. et sur prescription de certains matériels, pour des monte-escalier, aménagement de douche, etc. vous pouvez bénéficier de 25% de crédit d’impôt sur ces matériels plus leur pose.

Je crois qu’on a fait le tour, une maison bien adaptée rendra vos vieux jours bien plus confortables et agréables.

 

Quelques liens pour vous aider :

Tout d’abord, sur Wikisenior.net vous trouverez quelques adresses utiles :

http://wikisenior.net/Categorie-265-Amenagements-Domicile.htm

http://wikisenior.net/Categorie-266-Amenagements-Salle-de-Bain.htm

http://wikisenior.net/Categorie-298-Monte-Escaliers.htm

 

D’autres liens utiles :

www.fencicat.fr (Fédération nationale des Centres d’Information et de Conseil en Aides Techniques)

www.pact.arim.org

www.cramif.fr (Conseiller les personnes handicapées / Espaces pratiques)

www.lassuranceretraite

www.anil.org (L’Anil regroupe les ADIL (Agences Départementales pour l’Information sur le Logement)

 

Les régimes de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO proposent une prestation ‘BIEN CHEZ MOI’ qui est un conseil en ergothérapie, analysant l’environnement au domicile et conseille les personnes dans l’adaptation de leur habitat.

Sont concernés pour ce conseil les régions Ile-de-France, Bretagne, Rhône Alpes, Centre et Aquitaine.

Renseignez-vous auprès de votre Agirc ou Arrco.

 

 

 

 

 

 

 

 


En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. OK